Le blog de Charlotte

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Abonnez-vous à cette liste via RSS Articles liés au mot clé « animaux perdus »

Moi, N'Djell 1 an, sauvé et heureux.

"Je suis né dans la rue avec mes frères et sœurs, un jour de mois d'avril il paraît. J'avais froid, souvent faim, et tout le temps peur ! 

Ma maman devait plusieurs fois par jour nous changer de cachette... Un buisson pour quelques heures, mais c'était trop dangereux car il y avait de grands trucs à deux pattes qui passaient tout près. Un jour, on a même reçu quelque chose de brûlant avec de la fumée. Cela a fait très mal.
Il y a aussi des trucs à quatre pattes bien plus grand que nous. Maman aussi en a peur alors elle nous emmène encore plus loin.
Cette fois-ci on est sous un escalier mais maman nous laisse tout seuls parce qu'elle part chercher à manger. Elle est toute maigre et n'a pas beaucoup de lait. Nous, nous avons très peur qu'elle ne revienne pas. Surtout qu'il y a des grosses boîtes métalliques qui foncent sur un grand chemin au sol très dur.

Un jour, avec mes frères et sœurs nous avons commencé à sortir de nos cachettes et maman n'a pas pu tous nous rattraper, elle était trop faible.
Très vite j'ai eu très peur sans ma famille et sans maman.
Alors j'ai grimpé dans une boîte métallique qui ne bougeait pas. Je me suis retrouvé coincé, ça sentait bizarre, c'était tout collant et j'en avais plein partout sur mes jolis poils que maman passait tant de temps à me nettoyer...
Mi mi mi.. ou êtes vous ? J'ai faim, j'ai froid, je suis mouillé...
Soudain un grand truc à deux pattes avec un grand truc à quatre pattes n'arrêtent pas de passer à côté de moi. J'ai très peur alors je ne fais plus de bruit. J'entend de drôles de sons. Je crois qu'ils appartiennent à deux trucs à deux pattes. Je tremble, il y a de gros bruits. Le pire est que je ne vois rien, j'ai les yeux tout collés. Tout à coup je sens une grosse patte avec des doigts bizarres. Elle m'attrape au secours !! Au secours !!
Je ne dis rien et je met toute mon énergie à m'accrocher à un tube, mais mes forces m'abandonnent, je lâche. Je fais alors croire que je suis mort, je me fais tout mou et tout long.
Mais la bête à deux pattes est gentille en fait. Elle sait que je ne suis pas mort et m'emmène dans une grande cachette. Là elle me nettoie les yeux, me réchauffe, me lave, et me donne à manger avec un drôle de petit tube. Ca a un drôle de goût, beurk ! Ça n'a pas le goût du l'air de ma maman. Elle me manque...
J'ouvre les yeux, je vois le visage du grand truc à deux pattes dont j'avais si peur !! Whaaa ! Voila ma nouvelle maman ! Tu m'a sauvé !!!!!

J'avais si peur mais tu ne m'a pas mangé ! Maintenant je dors dans ton cou c'est chaud et j'ai à manger très souvent jour et nuit.
Il y a aussi le truc a quatre pattes qui vient me voir souvent mais je suis fier, je lui fait face. Je pars aussi me cacher, il fait peur quand même ! Même si le truc à quatre pattes m'aboie dessus de temps en temps il ne me fait pas de mal.

Un jour on s'en va dans la boîte métallique, elle me pose sur une table et il y a un autre truc à deux pattes qui me regarde de partout. Il dit que ma nouvelle maman c'est bien occupée de moi.

Le temps passe... Je grandis, tout va bien, je ne fais pas trop de bêtise. Je suis en forme, je cours partout !

Je suis devenu adolescent. Un jour on me ramène chez le docteur. J'ai un peu peur mais je ne suis pas méchant. Il me fait une piqure et je m'endors...
Quand je me réveille, je suis dans une boîte vitrée avec ma petite boîte à moi que je connais, alors je me suis mis dedans avec mon jouet préféré.
Ho ho... Je crois par contre que j'ai perdu une partie de mon intimité... Ce n'est pas grave, comme ça je ne ferais pas de bébé qui auront peur, froid et qui risqueraient de mourir...

J'ai 1 an maintenant, le truc à quatre pattes qui est une chienne est ma copine et le truc a deux pattes qui ma sauvé de la rue et du moteur où je m'étais caché est toujours la pour me nourrir et me choyer. Je suis heureux et au chaud.
De temps en temps je vais me promener dans la nature avec elles mais les grands espaces me font peur.
Ce qu'il me fallait c'est quelqu'un qui m'aime et je l'ai trouvé.

Je m'appelle N'Djell (Angel), c'est mon histoire et maintenant je suis heureux. "

 
Moralité : n'oubliez pas que la castration ou la stérilisation évite des bébés malheureux dans la rue ainsi que la surpopulation.

 

Lire la suite